Plonger à Invictus – D'avoir peur de l'eau à nager dans une compétition internationale !

Plonger à Invictus – D'avoir peur de l'eau à nager dans une compétition internationale !

Joanne (Jo) Bradley avait peur de l'eau et n'avait donc aucune expérience de la natation.

48728610207_3abafd0728_k-1.jpgLorsqu'on lui a offert l'opportunité unique de faire partie d'Équipe Canada pour les Jeux Invictus 2020 à La Haye et qu'elle a vu que la natation était une option, elle s'est dit : « Pourquoi pas moi ? Pourquoi pas maintenant? » En 2019, à 46 ans, Joanne s'est engagée à apprendre à nager. Lors du premier camp d'entraînement à Valcartier en septembre 2019, croyez-le ou non, l'entraîneur de natation d'Équipe Canada Denis Cloutier tenait une nouille de piscine pour diriger Joanne afin qu'elle ait quelque chose à quoi s'accrocher lorsqu'elle devenait nerveuse. L'intensité a dû augmenter pour le deuxième camp d'entraînement aux Marine Corps Trials en mars 2020 - elle a dû apprendre à plonger. Même si la plupart des sauts étaient des abdominaux avec ses jambes repliées sous elle, elle a persévéré et poursuivi son objectif.
 
« S’il n’y avait pas eu les Jeux Invictus… je n’aurais pas appris à nager. Pour moi maintenant, la natation est un sport de toute une vie. C'est ma victoire ! D'autres sports comme l'athlétisme ou le basket-ball finiront par être trop difficiles pour mon corps, mais j'aurai toujours la natation et les souvenirs du voyage qui m'a amené ici. Je n'arrive pas à croire que j'avais peur de nager, et je viens de nager aux côtés de frères et sœurs d'armes de 17 autres nations ! »

Cpl (retraitée) Julie Marcotte

En savoir davantage
Top Haut