Cpl Billy-Joe Laliberte

Cpl Billy-Joe Laliberte

En 2013, j'ai subi une blessure au cou pendant mon service. En raison de l'étendue de ma blessure, j'ai dû faire remplacer une de mes vertèbres dans mon cou.

Bien que la chirurgie ait apporté un certain soulagement, la douleur chronique fait maintenant partie de ma vie quotidienne et a eu un impact significatif sur ma qualité de vie. La blessure m'a également fait ne plus satisfaire à l'universalité de service pour mon métier de soldat d'infanterie. Cependant, j'ai pu faire de l'ergothérapie au métier de technicien en approvisionnement avec des limitations permanentes de catégorie médicale.

Ma blessure et la chirurgie ont eu un impact sur ma capacité à participer à de nombreuses activités récréatives que j'aimais comme la course à pied, l'entraînement ou les sports à fort impact, la moto et le VTT. Je ne peux plus participer à certaines activités, car elles peuvent causer des douleurs supplémentaires, des dommages ou des blessures au cou.

Étant de la Première nation Michipicoten au large du lac Supérieur près de Wawa, Ont., je retourne régulièrement dans ma communauté et participe à diverses activités au bord du lac. L'été dernier, un ami m'a fait découvrir la pagaie et c'était génial. Bien que cela présente des défis, car j'ai pu adopter différentes positions, c'est-à-dire pagayer debout ou assis, faire des exercices d'équilibre, etc. j'ai pu obtenir un bon entraînement et ne pas ressentir de douleur supplémentaire. En tant qu'ancien fantassin, l'activité physique et la santé sont importantes pour moi.

J'ai récemment découvert qu'en raison de limitations médicales accrues, je serai libéré pour des raisons médicales dans un proche avenir. L'armée est tout ce que j'ai connu au cours des 15 dernières années. C'est effrayant pour moi de penser que je ne serai plus un membre actif des FAC. En tant que membre d'une unité opérationnelle pendant toute ma carrière, être actif et maintenir un mode de vie sain ont fait partie de ma vie quotidienne dans l'armée.

Maintenant que ma carrière dans les FAC touche à sa fin, il sera important pour moi de m'assurer de planifier moi-même des activités pour m'assurer de pouvoir maintenir mon bien-être physique et mental. La pagaie est une activité récréative que je peux pratiquer sans douleur accrue et ce sera un excellent moyen de rester actif à l'avenir. Aussi le fait que cette activité se déroule dans l'eau et dans la nature est bon pour mon bien-être général. Je suis convaincu que cela contribuera au mode de vie sain que je souhaite maintenir, maintenant et après la sortie.
Tous les témoignages

Natacha Dupuis, MCpl (Retired)

En savoir davantage
Top Haut