Adjum (retraité) Eric Labine

Adjum (retraité) Eric Labine

J'ai été libéré de l'armée sur une décharge médicale en 2010, après 20 ans de service. J'arrêtais de pratiquer de sports en raison de mon anxiété, de mon TSPT et de mes blessures physiques.

Ensuite, j'ai entendu parler de Sans Limites et j'ai postulé pour devenir membre. J'avais toujours voulu essayer le tir à l'arc et à l'automne je l'ai essayé dans un magasin à grande surface. J'ai apprécié la concentration et la partie «entrer dans la zone» du tir à l'arc. J'ai demandé une subvention et j'ai pu acheter mon propre kit complet (PSE Stinger Max Pro).

À peu près à la même époque, Shannon Nowell, la coordonnatrice régionale pour le Nouveau-Brunswick et l'Île-du-Prince-Édouard, m'a mentionné que Sans Limites organiserait une introduction au tir à l'arc au Atlantic Archery Centre de Fredericton à la fin novembre. Au début, je ne savais pas à quoi m'attendre, et je ne savais même pas si j'y assisterais parce que je me suis surtout auto-isolée et que je me suis éloignée des personnes que je ne connais pas.

Après en avoir discuté avec mon conjoint, j'ai décidé d'y aller et d'y assister avec un esprit ouvert. J'ai été agréablement surpris que personne ne porte de jugement ou ne me regarde différemment. Nous étions tous là depuis Sans Limites avec des blessures physiques et / ou mentales. J'aimerais vraiment continuer à assister aux événements Sans Limites, et j'encourage tout ancien membre des FAC ou en service qui a un handicap quelconque à entrer en contact avec Soldat en marche.

Soyez prudent et vivez Sans Limites!

Poirier vit Sans Limites

En savoir davantage
Top Haut