Major Patrick Lévis

Major Patrick Lévis

En 1992, alors que j’étais encore à l’école secondaire, je me suis enrôlé dans les Forces armées canadiennes à titre de réserviste opérateur d’instruments de combat naval.

Après avoir obtenu mon diplôme l’année suivante, j’ai transfèré dans la Force régulière et poursuivi mes études au Collège militaire royal du Canada pour devenir officier d’infanterie. Je voulais faire partie de quelque chose de plus grand que moi, le défi qu’il offrait et la camaraderie. Je n’ai jamais regrettée cette décision.

Tout au long de ma carrière militaire, j’ai éprouvé plusieurs difficultés physiques, mentales et émotionnelles liées à la privation de sommeil pendant l’entraînement et à la gestion de perte de plusieurs amis suite à des impacts d’engins explosifs improvisés. Au fil des ans, ces défis ont contribué à bâtir la persévérance et la résilience nécessaires pour ce qui allait être mon plus dur combat.

En janvier 2019, j’ai reçu la terrible nouvelle que j’avais une tumeur cancéreuse, dont l’ablation nécessiterait une radiothérapie suivie d’une intervention chirurgicale. J’ai malheureusement perdu la capacité de marcher. La douleur atroce et la réhabilitation en cours qui a suivi, ont été parmi les défis les plus difficiles de ma vie. Grâce à la persévérance et la résilience dont j’avais développé, j’ai pu traverser mes moments de désespoir.

Cette nouvelle invalidité a eu une incidence sur de nombreuses activités que j’aimais. Toutefois, cela ne m’a pas empêché de trouver de nouvelles possibilités. Je suis reconnaissant envers les organismes qui existent pour les personnes handicapées, car ils nous permettent, à moi et aux autres, de continuer à profiter de la vie. L’association de sport en fauteuil roulant de la Colombie-Britannique et Sans Limites m’ont permis de rester actif avec le hockey sur luge, basketball en fauteuil roulant et la plongée sous-marine. En janvier 2020, j’ai participé au camp de plongée Sans Limites de l’Ouest à Comox, Colombie-Britannique. Je savais que ceci allait être un défi, autant mentalement que physiquement.

Heureusement, j’ai fait parti d’un groupe ayant d’autres membres militaires, qui se sont unis et se sont aidés. Grâce au travail d’équipe, esprit de corps et professionnalisme, cette activité s’est rapidement transformée en une expérience des plus rassurantes et des plus agréables.

Vivre avec un handicap peut poser de nouveaux défis dans la vie et être parfois difficile, mais avec un soutien personnel et organisationnel approprié, les efforts pour surmonter et la satisfaction du succès, l’emportent de loin sur la lutte et la déception.

Tous les témoignage

Andrew’s Story - As told by his mom

En savoir davantage
Top Haut